L’association

En fondant en 2007 Aides Actions Internationales Pompiers (AAIP) avec Didier, notre but était d’associer les acteurs locaux (médecins, infirmiers, pompiers, etc…) pour répondre ensemble aux besoins des populations en détresse.
AAIP a su s’entourer de spécialistes dans différents domaines, ce qui nous a permis de mettre en place des programmes d’urgence, d’aide au développement et de coopération technique. Aujourd’hui nous sommes présents sur trois continents.
Dans un premier temps, nous avons consolidé nos capacités à répondre aux crises d’urgence internationale, type tremblement de terre ou typhon puis créé et développé des structures médicales pérennes.
Nous avons aussi mis en place des formations de protection civile avec les pompiers du bénin, d’Haïti, de la ville de Tekirdag et d’Antalya en Turquie. Nous soutenons notamment des associations françaises en Roumanie et au Maroc et des associations anglaises à Kumanovo en Macédoine.
Nous assurons également des missions d’actions transversales : formation, prévention, secours et développement d’aides diverses avec notre réseau de partenaires. En Haïti nous avons par exemple soutenu un projet d’habitations avec Kayiti spécialiste de la construction de maisons en bois.
Vous recherchez un partenaire de votre région dans l’humanitaire international, vous voulez développer un projet dans le domaine de la santé, de la protection civile, de la distribution d’eau, nous pouvons vous aider à le concrétiser avec notre réseau de spécialistes.
Si lors d’une catastrophe naturelle vous-même ou votre établissement se mobilise, vous pouvez nous aider à apporter une aide directe aux sinistrés en ayant un suivi sur votre générosité.

Claude LETT

Aides Actions Internationales Pompiers est une association loi 1901, qui a pour vocation d’encourager l’intégration à part entière, des notions de stratégies de réduction des risques dans les programmes de développement durable au profit de l’ensemble de la population dans les pays pauvres ou émergents. D’aider les acteurs volontaires, bénévoles et professionnels de ces pays dans l’exécution des missions de protection, de secours et d’assistance qui leur sont attribuées, d’engager des missions d’action transversales (prévention, secours, développement, aides diverses) au travers de notre réseau de partenaires.

Trouvant ses racines dans la culture pompier, mais aussi avec la collaboration des femmes et des hommes appartenant au monde du milieu médical et civil, AAIP entend mettre en exercice cet héritage de valeur qui fait la force et la spécificité du modèle français de sécurité civile, autour de mots fondateurs que sont proximité, respect, engagement citoyen, entre aide.

Notre objectif est de mener des missions d’Urgence, de Reconstruction et de Prévention des Risques et de Développement en fournissant des conseils concernant les stratégies de réduction des risques, en développant des procédures opérationnelles et des formations, en répondant rapidement et efficacement aux demandes des pays vulnérables.

Issus de grandes ONG françaises l’expérience de nos membres couvre de nombreuses missions de formation, de développement et de réhabilitation dans des pays du bassin méditerranéen, d’Europe centrale ou d’Asie.

Tout au long de l’année nos volontaires sont mobilisables rapidement et prêts à donner plusieurs jours pris sur leurs congés annuels pour participer à des manifestations locales ou à des missions internationales.

Après plusieurs années d’existence, notre association ayant vu le jour en fevrier 2007 et la majeure partie des membres se connaissant depuis de nombreuses années, je tiens particulièrement à remercier ceux qui permettent aujourd’hui à l’association, par leurs actions et leur générosité, d’exister et de se développer: le donateur de temps ou d’argent, les membres, le bureau, le conseil d’administration et nos donateurs.

Les objectifs :

Pouvoir effectuer des missions de secours, d’assistance aux sinistrés sur des zones prioritaires d’intervention, avec un niveau de performance élevé. Être rapide devant la situation de crise et en apportant la réponse adaptée. Développer des programmes de sortie de crise par des actions de réhabilitation axées sur la prévention, de préparation aux catastrophes et la gestion des risques.

La méthode :

AAIP doit être à même de pouvoir engager une équipe médicale composée de médecins, infirmiers, sages femme et secouristes logisticiens radios en soutien d’une association locale sur laquelle elle entretient des contacts ou à la demande d’une ONG française opérant dans la zone sinistrée.

Les moyens :

1. AAIP est déjà engagée dans de nombreux pays des missions de transfert de compétences.
2. AAIP s’associe à d’autres ONG SP ou non SP pour mutualiser ses efforts dans des programmes de réhabilitation développement.
3. AAIP a déjà de nombreux contacts dans des pays à haut risque humanitaire et peut intervenir rapidement.
4. AAIP s’appuie sur le savoir faire de ses membres issus dans la grande majorité des services de santé et de secours médicaux SP et SPV ou SPP bénévole

ARTICLE 1 :

– Il est fondé entre les soussignés et toutes autres personnes adhérant aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et les présents statuts, sous le nom de « Aides Actions Internationales Pompiers « . Elle a pour acronyme 2AIP.

– Son siège social est fixé à : Service Départemental Incendie et de Secours, route de Montelier, BP 147, 26905 VALENCE CEDEX 9

– La durée de l’association est illimitée.

ARTICLE 2 :

Elle a pour but d’aider les acteurs de la protection civile d’autres pays dans l’exécution des missions qui leur sont attribuées (incendies, secours aux victimes, protection des personnes et des biens, prévention et préparation aux désastres) par :

– L’envoi de membres de l’association, dans les pays où de par la situation économique précaire, les acteurs de la protection civile ont des difficultés à mener à bien leurs missions. Ces équipes ont pour but d’emporter du matériel après une étude des besoins, il sera déposé sur place après un séjour utilisé à donner une formation permettant aux acteurs de la protection civile étrangers de l’utiliser concrètement au cours de leurs interventions.
– L’envoi de documentation (brochures techniques, livres, revues…) ou tout autre moyen permettant de soutenir et d’informer les acteurs de la protection civile étrangers.
– L’envoi de membres de l’association, afin d’encadrer et conseiller les acteurs de la protection civile d’autres pays au cours de stages de formation.
– Tout autre type d’actions permettant d’aider les acteurs de la protection civile dans le monde dans leurs missions de secours et de protection des personnes et des biens.
– L’envoi de membres de l’association pour des opérations d’urgence suite à un séisme ou toute autre catastrophe naturelle.                                                                                                           – L’envoi de membres de l’association pour des opérations de réhabilitations suite à un séisme ou toute autre catastrophe naturelle.

ARTICLE 3 :

L’association comprend des membres actifs, des membres passifs et des membres d’honneur. Pour faire partie de l’association, il faut être agréé par les membres du Conseil d’Administration, qui statuent lors de chacune des réunions sur les demandes d’admission présentées, sans avoir à faire connaître les motifs de leur décision. Le bureau est le conseil d’administration valide le choix des intervenants aux missions d’urgences et de formations sur proposition des responsables de projets.

Sont membres actifs, ceux qui ont pris l’engagement de verser une cotisation et qui participent régulièrement à la réalisation des objectifs de l’association. Seuls les membres actifs peuvent partir en missions d’urgences ou de formations.

Sont membres passifs, les membres de l’association qui s’acquittent uniquement d’une cotisation annuelle.

Sont membres d’honneur, ceux qui ont rendu des services signalés à l’association. Ce titre est décerné par le Conseil d’Administration. Il confère aux personnes qui l’ont obtenu le droit de faire partie de l’assemblée générale sans être tenues de payer une cotisation.

La cotisation annuelle est de 30 euros.

Elle peut être relevée par décision de l’assemblée générale et sur avis du conseil d’administration.

ARTICLE 4 :

La qualité de membre de l’association se perd :

– Par démission de l’intéressé,
– Par décès,
– Par la radiation prononcée par le Conseil d’Administration, pour infraction aux présents statuts, pour motif grave portant préjudice moral ou matériel à l’association ou pour non-paiement de la cotisation. L’intéressé est alors invité par lettre recommandée avec accusé de réception, à se présenter devant le Bureau pour fournir des explications. Sans réponse de sa part dans un délai fixé à un mois à compter de la notification de la décision, celui-ci est radié d’office sans possibilité de recours.
– Par la radiation prononcée par le Conseil d’Administration, suite à une condamnation en justice ou touts actes qui ne correspond pas à l’éthique de l’association.

ARTICLE 5 :

Les ressources de l’association comprennent :

-Le montant des cotisations,

-Les subventions publiques (Etat, Collectivités Territoriales),

-Les subventions privées (partenariat entreprise, mécénat et manifestations en tout genre),

-Toutes autres ressources ou subventions qui ne seraient pas contraire aux lois en vigueur.

ARTICLE 6 :

L’association est administrée par un conseil d’administration dont le nombre des membres, fixé par délibération de l’assemblée générale, est compris entre 10 membres au moins et 17 membres au plus. Les membres du conseil sont élus au scrutin secret, pour 2 ans, par l’assemblée générale et choisie dans les catégories de membres dont se compose cette assemblée.

En cas de vacance, le conseil pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres. Il est procédé à leur remplacement définitif par la plus proche assemblée générale. Les pouvoirs des membres ainsi élus prennent fin à l’époque où devrait normalement expirer le mandat des membres remplacés.

Le renouvellement du conseil a lieu intégralement tous les deux ans.

Les membres sortants sont rééligibles.

Chaque administrateur ne peut détenir plus d’un seul pouvoir.

Le conseil choisit parmi ses membres, au scrutin secret, un bureau composé de :

  •  1 Président,
  •  Vice-présidents
  •  1 Secrétaire,
  •  1 Secrétaire adjoint,
  •  1 Trésorier,
  •  1 Trésorier adjoint,

Le bureau est élu pour 3 ans à la date de création de l’association puis tous les 3 ans.

ARTICLE 7 :

Le Conseil d’Administration devra se réunir au moins 4 fois dans l’année d’exercice (de janvier à décembre), pour débattre des questions portées à l’ordre du jour. Il pourra aussi se réunir en session extraordinaire sur convocation du Président ou du quart des membres du conseil d’administration ou à la demande du quart des membres de l’association.

La présence du tiers au moins des membres du conseil d’administration est nécessaire pour la validité des délibérations.

En cas de partage des voix, celle du président est prépondérante.

Il est tenu procès verbal des séances.

Les procès verbaux sont signés par le président et le secrétaire. Ils sont établis sans blancs, ratures, sur des feuillets numérotés et conservés au siège de l’association à la disposition des membres de l’association.

Le Bureau quant à lui, se réunira, outre les dates fixées pour le Conseil d’Administration, chaque fois que cela sera nécessaire, soit à la demande du Président, soit à la demande d’un de ses membres.

ARTICLE 8 :

Le rôle des membres du bureau est le suivant Le Président : Il convoque les réunions de l’Assemblée Générale et du Conseil d’Administration. Il dirige les travaux du Conseil d’Administration et assure le fonctionnement de l’association qu’il représente en justice et dans tous les actes de la vie civile et il est investi de tous pouvoirs à cet effet, il a notamment qualité pour ester en justice au nom de l’association en qualité de défendeur et comme demandeur avec l’autorisation du Conseil d’administration. Il préside toutes les assemblées, il même la politique générale du conseil d’administration.
En cas d’absence ou d’empêchement, il est remplacé par les Vices Présidents lors des réunions.

Les vices présidents : Assurent les fonctions du président lors de son absence avec les mêmes pouvoirs en accord avec les membres du conseil d’administration. Seul le 1er Vice-président a la voix, prépondérante.

Le Secrétaire : Il est chargé de la correspondance, des archives, des convocations aux réunions et assemblées, de la rédaction des procès-verbaux, de la tenue des registres prévus par la loi.

Le Secrétaire Adjoint: Aide le secrétaire dans ses taches quotidienne. Il est chargé de la communication externe  « aidé par des membres désignés  par le bureau »

Le Trésorier : Il est chargé du patrimoine de l’association. Il effectue tous paiements et perçoit toutes recettes sous la surveillance du bureau. Il tient une comptabilité régulière de toutes les opérations effectuées et rend compte de sa gestion lors des conseils d’administration et  de l’Assemblée Générale annuelle.

Le Trésorier Adjoint : Aide le trésorier dans ses taches quotidiennes, a le pouvoir de signature.

ARTICLE 9 :

Les membres du conseil d’administration et les adhérents ne peuvent recevoir aucune rétribution à raison des fonctions ou du travail qui leur sont confiées.

Des remboursements de frais sont seuls possibles. Des justifications doivent être produites, et font l’objet de vérifications par le pôle financier.

ARTICLE 10 :

L’Assemblée Générale de l’association rassemble tous les membres. Elle a lieu au moins une fois par an, à la date fixée par le Bureau, sur convocation individuelle adressée au minimum 15 jours avant.

Elle se réunit également à chaque fois qu’elle est convoquée par le conseil d’administration ou sur la demande du quart au moins des membres de l’association.

Son ordre du jour est réglé par le conseil d’administration.

Elle entend les rapports qui lui sont présentés par le Président, le Secrétaire et le Trésorier quant à la gestion morale et financière, approuve ou redresse les comptes et délibère sur toutes les questions portées à l’ordre du jour par le conseil d’administration.

Elle approuve les comptes de l’exercice clos, vote le budget de l’exercice suivant, délibère sur les questions mises à l’ordre du jour et pourvoit, s’il y a lieu, au renouvellement des membres du conseil d’administration.

Le vote par correspondance n’est pas autorisé sauf si l’adhérent est en mission pour 2 AIP.

Les membres du conseil d’administration se réservent le droit d’inviter tous intervenants extérieures à l’association.

Il est tenu procès verbal des séances.

Les procès verbaux sont signés par le président et le secrétaire. Ils sont établis sans blancs, ni ratures, sur des feuillets numérotés et conservés au siège de l’association.

Chaque membre présent ne peut détenir plus de 1 pouvoir en sus du sien.

En cas de partage des voix, celle du président est prépondérante.

Le rapport annuel et les comptes sont adressés chaque année à tous les membres de l’association.

Sauf application des dispositions de l’article précédent, les personnes rétribués non-membres de l’association, n’ont pas accès à l’assemblée générale.

Elle fixe le montant de la cotisation annuelle.

ARTICLE 11 :

Les délibérations de l’Assemblée Générale sont prises à la majorité absolue des membres présents. Elles sont constatées par des procès-verbaux signés par le Président et le Secrétaire.

Les votes par procuration sont autorisés.

Les modifications des statuts ne peuvent être prises qu’en Assemblée Générale Extraordinaire, convoquées par le Bureau sur un ordre du jour déterminé. La majorité est alors des 2/3 des membres présents. La même majorité sera nécessaire pour décider de la dissolution de l’Association ou de sa fusion avec une association autre poursuivant un but analogue. Si cette proportion n’est pas atteinte, l’Assemblée Générale Extraordinaire est de nouveau convoquée le même jour à une heure différente. Elle peut alors délibérer quel que soit le nombre des membres présents.

ARTICLE 12 :

En cas de dissolution volontaire ou forcée de l’Association, l’Assemblée Générale statue à la majorité des 2/3 des membres présents sur le don du patrimoine à une autre association, sans pouvoir attribuer aux membres autre chose que leur apport.

ARTICLE 13 :

Le président représente l’association dans tous les actes de la vie civile. Il ordonnance les dépenses. Il peut donner délégation dans des conditions qui sont fixées par le règlement intérieur.

En cas de représentation en justice, le président ne peut être remplacé que par un mandataire agissant en vertu d’une procuration spéciale.

Les représentants de l’association doivent jouir du plein exercice de leurs droits civiques.

ARTICLE 14 :

Les délibérations du conseil d’administration relatives aux acquisitions, échanges et aliénations d’immeubles nécessaires au but poursuivi par l’association, constitutions d’hypothèques sur lesdits immeubles, baux excédants neuf années, aliénations de biens rentrant dans la dotation et emprunts doivent être approuvés par l’assemblée générale.

ARTICLE 15 :

Les délibérations du conseil d’administration relatives à l’acceptation des dons et legs ne sont valables qu’après approbation administrative donnée dans les conditions prévues par l’article 910 du Code civil, l’article 7 de la loi du 4 février 1901 et le décret n°66-388 du 13 juin 1966 modifié.

Les délibérations de l’assemblée générale relatives aux aliénations de biens mobiliers et immobiliers dépendant de la dotation, à la constitution d’hypothèques et aux emprunts ne sont valables qu’après approbation administrative.

Fait à Valence, le 20 mars 2007.

Le Président                                                  Le Trésorier

LETT Claude                                                 BAYON Didier